EN  |  A propos | Presse | Contact |  ✉ Newsletter

Volontariat en Europe : écovolontariat, bénévolat, projet humanitaire

Ecovolontariat EuropeAfrique, Asie, Amérique du Sud. Tant de destinations lointaines pour partir en voyage humanitaire en 2020 ou 2021, mais pourquoi ne pas envisager de faire du volontariat en Europe ? Les bénévoles peuvent, surtout en Europe de l’Est ou autour de la Méditerranée, donner un coup de pouce à une organisation locale lors d’une mission humanitaire ou d’un projet d’écovolontariat en Europe. Rien qu’en évitant de prendre l’avion pour se rendre sur place, les volontaires qui s’engagent bénévolement en Europe contribuent déjà à la protection de l’environnement.

Pays d’action pour des missions de volontariat en Europe :

4 bonnes raisons de faire une mission de volontariat en Europe

  • Le choc culturel est moindre par rapport à du volontariat sur d’autres continents
  • Faire du bénévolat près de chez vous
  • Voyage écologique : covoiturage, train ou bus
  • Améliorer votre anglais

Quelques exemples de missions de volontariat en Europe

Volontariat avec des ours en Roumanie

Agissez dans un sanctuaire animalier situé dans les Carpates, en Transylvanie. Le centre accueille près d’une centaine d’ours, pour la plupart blessés ou victimes de maltraitance. Les volontaires apportent leur soutien au personnel local, en les aidant notamment à nourrir les ours et à les soigner. Vous serez logé avec d’autres bénévoles dans la ville médiévale de Brasov. Voir la description complète du projet.

Étude des cétacés sur un voilier en Méditerranée

Partez en expédition sur un voilier dans le sanctuaire Pelagos, en Méditerranée. Le rôle des volontaires est de faire des observations de baleines, dauphins, tortues, et autres animaux vivant au large des côtes. Vous serez intégré à un groupe de 7 volontaires, et serez encadré par un écoguide grâce à qui vous en apprendrez beaucoup sur le domaine de l’océanologie. Se renseigner sur le projet.

Protection des loups dans un centre au Portugal

Engagez-vous dans un sanctuaire dédié à la protection des loups ibériques, espèce considérée comme en danger d’extinction. Les écovolontaires sont notamment impliqués dans les soins quotidiens prodigués aux loups, des études de comportement, et la maintenance du centre lui-même (actions de reboisement, entretien des infrastructures, etc.).  Plus de détails sur le projet.

Programmes d’écovolontariat en Espagne

Participez à des programmes de protection de l’environnement basés sur la côte méditerranéenne espagnole. Vous commencerez par mener des travaux de protection des habitats du parc naturel de l’Albufera, puis vous descendrez plus au Sud et plongerez sous l’eau pour protéger l’écosystème marin de la réserve du Cap de Sant Antoni. Lire la description complète du projet.

 

Un choc culturel moins fort qu’en Asie ou en Afrique

De nombreux volontaires se demandent bien avant leur départ s’ils s’en sortiront face au choc culturel tant redouté. Les volontaires en Europe ont beaucoup moins de mal à s’adapter, car la culture dans des pays d’action comme la Roumanie ou l’Italie est très proche de celle des pays francophones.

Pas de projets dans des orphelinats, mais des projets dans des institutions sociales

Si vous vous rappelez encore des terribles rapports sur l’état des orphelinats en l’Europe de l’Est après la chute du mur, vous serez heureux d’apprendre que la situation s‘est bien améliorée. Nous ne proposons de façon générale aucun projet dans les orphelinats sur notre portail en ligne pour des raisons diverses, cependant il existe de nombreuses possibilités de s‘engager en 2020 dans une autre institution sociale et de faire une mission humanitaire avec des groupes marginalisés, par exemple des personnes qui vivent dans des conditions particulièrement difficiles, des handicapés ou des enfants de rue.

Etre écovolontaire en Europe en voyageant écologiquement jusque sur place

La proximité du pays d‘accueil est l’un des grands avantages à s’engager dans une mission de volontariat en Europe. Les bénévoles français, suisses et belges bénéficient de nombreuses solutions écologiques (qu’il s’agisse du train, du bus ou du covoiturage) pour se rendre sur place. En évitant de voyager en avion, les émissions de CO2 sont considérablement réduites : une petite mais importante contribution à la protection de l’environnement qui est particulièrement cohérente avec une mission d’écovolontariat.

Renforcer son anglais en Europe

Faire du volontariat à l’étranger possède un très grand intérêt : parler une autre langue pendant son projet et son temps libre, et par conséquent l’améliorer. Même si on trouve des langues très différentes en Europe telles que l‘espagnol ou l’italien, la langue la plus utilisée pendant le volontariat reste l’anglais. C’est surtout lors de projets en Europe de l‘Est, par exemple en Roumanie, que les bénévoles parlent en anglais avec leurs collègues, les locaux et l’organisation. Cependant, les volontaires qui décident, par exemple, de faire de l’écovolontariat avec les dauphins en Grèce ou de découvrir la biologie marine en Italie parlent également en anglais la plupart du temps pendant leur mission de bénévolat et leur temps libre.