EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Mission humanitaire Ghana : bénévolat, chantiers, volontariat

Faire du volontariat au Ghana signifie s’engager dans un pays politiquement stable tout en participant à une action humanitaire en Afrique. Puisque l’anglais est la seule langue officielle du Ghana, les volontaires ont l’opportunité d’améliorer leurs compétences dans cette langue, que ce soit lors du projet ou pendant leur temps libre. Il existe de nombreuses missions humanitaires dans le domaine social et éducatif, mais vous pouvez également faire un stage dans le domaine médical ou paramédical dans un des pays d’Afrique les plus demandés pour les missions de volontariat. Vous trouverez des informations et des conseils dans la section « Antisèche du volontaire ».

3 bonnes raisons d’effectuer une mission de volontariat au Ghana

  • Un large choix de projets : le Ghana est le pays d’Afrique de l’Ouest le plus demandé pour le bénévolat
  • L’anglais est la seule langue officielle : vous pouvez améliorer vos connaissances linguistiques
  • Temps de vol assez court pour atteindre votre projet

Accompagner votre projet favori dans le pays le plus prisé pour le volontariat d’Afrique de l’Ouest

Au Ghana, les volontaires ont non seulement un large choix de projets solidaires dans des domaines variés, mais aussi la possibilité de rencontrer de nombreux autres volontaires occidentaux, car il s’agit du pays le plus demandé pour les actions humanitaires en Afrique de l’Ouest. Beaucoup de nos organisations partenaires y proposent des projets, ce qui résulte en un choix de missions solidaires très étendu. Tout est possible au Ghana : s’engager dans une mission humanitaire pour les enfants, les handicapés ou les groupes marginaux, donner des cours d’anglais dans des écoles ou encore se battre pour les droits de l’homme.

Le Ghana est aussi un pays dans lequel sont proposés de nombreuses missions humanitaires en orphelinat. Nous vous déconseillons cependant de vous tourner vers de tels projets humanitaires. Dans le meilleur des cas, ils conduisent à un modèle de soins qui handicape le développement des enfants et, dans le pire, ils aggravent même la traite des soi-disant orphelins. Nous vous expliquons toutes nos raisons en détail dans notre article Pourquoi nous n’avons aucun projet avec des orphelinats. Une étude menée en 2009 a démontré qu’au Ghana, plus de 90 % des enfants dans ces prétendus orphelinats avaient au moins un parent encore en vie.

Améliorer votre anglais dans le cadre de votre projet et pendant votre temps libre

Même si le Ghana possède une grande diversité de langues, l’anglais est la seule langue officielle. Les volontaires ont donc la possibilité d’améliorer leurs connaissances linguistiques non seulement dans leur projet mais aussi en discutant avec les locaux, leurs collègues et d’autres volontaires. Conseil pratique : apprendre quand même quelques phrases dans la langue africaine de la région, surtout à l’oral, afin de minimiser le choc culturel.

Faire une mission humanitaire dans un pays politiquement stable

Le Ghana a été le premier pays africain à obtenir son indépendance en 1957, et il est aujourd’hui considéré comme un pays politiquement très stable. Depuis les années 90, l’économie s’est renforcée et la démocratie s’est développée ce qui a contribué à faire du Ghana un modèle politique en Afrique. Lorsque vous y faites une mission de bénévolat, vous pouvez vous sentir en sécurité

Antisèche du volontaire : Ghana

Situation géographique :

Afrique de l‘Ouest. Ses voisins sont le Togo, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Capitale :

Accra

Langues nationales :

L’anglais est la seule langue officielle, mais il existe aussi 78 langues africaines dans le pays.

Le saviez-vous ?

Le « Big Tree » à Akim-Oda est le plus grand arbre d’Afrique de l’Ouest et mesure 128 mètres. Son tronc a un diamètre de plus de 11 mètres.