EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Volontariat Equateur : missions humanitaires, écovolontariat Galapagos, bénévolat

Volontariat et Equateur, une combinaison passionnante ! Vous trouverez une multitude de projets de bénévolat passionnants pour des volontaires engagés tels que vous dans ce pays situé au nord-ouest de l’Amérique du Sud. Vous pouvez tout envisager : partir en mission humanitaire ou faire de l’écovolontariat, dans les îles Galápagos ou les villes du continent, voire dans la forêt tropicale. Vous pouvez enseigner l’anglais à des enfants ou vous engager pour la protection des tortues sur les Galápagos. Il existe également des projets captivants dans les domaines de la santé et de la médecine ou de l’agriculture, vous êtes donc certain de trouver quelque chose qui vous convienne.

4 bonnes raisons de faire du volontariat en Equateur

  • Bénévolat dans les domaines et les projets les plus divers
  • Découvrir le miracle de la nature que sont les îles Galápagos
  • Paysages multiples : Amazone, Andes, Pacifique
  • Apprendre l’espagnol dans un cadre détendu

Partir en Equateur : missions humanitaires, soins aux animaux, écovolontariat et bien plus

Lorsque l’on veut faire du volontariat en Equateur, on en trouve pour tous les goûts. Vous aimez travailler avec les enfants ? Alors vous pouvez leur aider en bricolant et en chantant avec eux dans une garderie l’après-midi. Si vous êtes plutôt du genre manuel, vous pouvez vous rendre utile lors de la construction d’une école ou de la réparation une aire de jeux. En Equateur, les bénévoles peuvent également aider à la reforestation de régions déboisées, soutenir un projet dans l’enseignement ou donner un coup de main dans le domaine de l’écovolontariat. Mais l’Equateur ne possède pas seulement de nombreuses facettes dans son offre de projets de bénévolat. Leur durée varie également ; un chantier court de 2 semaines ou du volontariat sur plusieurs mois, c’est vous qui décidez combien de temps vous voulez et pouvez rester. Par ailleurs, on peut y trouver des missions adaptées à l’âge des bénévoles. Il existe aussi bien des projets de volontariat accessibles dès l’âge de 16 ans que des projets pour les personnes dans la vie active, les retraités et les seniors.

Les îles Galápagos : plus que de l’écovolontariat

Il est possible de faire du volontariat sur les îles Galápagos, province de l’Equateur. Les volontaires peuvent aider à soigner des animaux ou protéger la nature et en même temps s’émerveiller devant les paysages de l’archipel qui avait inspiré Charles Darwin il y a environ 200 ans. Mais il n’y en a pas que pour les amateurs de nature sur les Galápagos. On y trouve également des missions humanitaires, par exemple faire du bénévolat dans des écoles maternelles ou être animateur pour des personnes handicapées. De plus, la faune et la flore unique des îles (dont 97 % de la surface est protégée) invite les volontaires à partir en excursion de découverte pendant leur temps libre.

Weekend en Equateur : les Andes, l’Amazone et l’océan

Nous pouvons vous garantir que vous ne vous ennuierez pas en Equateur. Il existe pleines de possibilités pour profiter de votre temps libre, pendant ou après votre mission de bénévolat. La capitale, Quito, vaut par exemple le détour : l’héritage colonial de l’Equateur se mélange à l’atmosphère particulière d’une ville d’un million d’habitants. Les voyageurs y sont témoins de la diversité culturelle de l’Equateur, car des personnes de presque toutes les tribus amérindiennes du pays vivent à Quito. Vous pouvez découvrir une autre facette du paysage coloré de l’Equateur lors d’un voyage dans le bassin de l’Amazone à l’est du pays, où les bénévoles respirent l’air de la forêt tropicale. Si vous préférez faire quelque chose de plus mouvementé, pourquoi ne pas faire une randonnée à Cotopaxi, l’un des volcans encore actifs les plus hauts de la planète ?

Améliorer vos compétences en espagnol lors d’un voyage humanitaire en Equateur

L’espagnol est la troisième langue la plus parlée au monde, après l’anglais et le chinois. Et où pourriez-vous mieux l’apprendre que dans un pays hispanophone comme l’Equateur ? Que ce soit en discutant avec vos collègues lors de la mission de bénévolat, avec les autres volontaires ou simplement en faisant vos courses au marché, les possibilités d’apprendre l’espagnol, de mettre vos connaissances en pratique et de les améliorer sont à la fois nombreuses et variées. Et pas d’inquiétude : les volontaires qui n’ont pas de connaissances de base peuvent participer à un cours de langue. C’est une offre optionnelle souvent mis en place par les organisations de volontariat avant de commencer le projet de volontariat.

Antisèche du volontaire : Equateur

Situation géographique :

Amérique du Sud. Ses voisins sont le Pérou et la Colombie.

Capitale :

Quito

Langues nationales :

L’espagnol est la langue officielle, parlé par presque tous les Equatoriens. Il existe également quelques langues amérindiennes telles que le kichwa et le shuar.

Le saviez-vous ?

En Equateur, on trouve environ 3000 mammifères différents, et plus de 1 600 espèces d’oiseaux, soit plus que tous ceux de l’Europe et de l’Amérique du Nord réunis.