EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Mission humanitaire Madagascar : bénévolat, écovolontariat, chantier

En allant faire une mission humanitaire à Madagascar, vous vous assurez un dépaysement au niveau de la culture et des paysages, mais sans la barrière de la langue puisque vous parlerez français. Sur la « grande île », le bénévolat peut prendre des formes diverses. Vous pouvez apporter votre soutien à une action humanitaire ou bien enseigner dans des écoles qui accueillent des enfants défavorisés. Les chantiers de construction sont également une possibilité. De plus, Madagascar abrite une diversité exceptionnelle d’espèces d’animaux, ce qui en fait un terrain particulièrement propice aux projets d’écovolontariat. Vous trouverez des informations complémentaires dans la section « Antisèche du volontaire ».

3 bonnes raisons de s’engager pour faire du bénévolat à Madagascar

  • Soutenir un projet dans l’un des pays les plus pauvres du monde
  • Découvrir l’écosystème très riche de l’île, qui compte de nombreuses espèces endémiques
  • Pas de barrière linguistique : le français est l’une des 2 langues officielles

Quelques exemples de missions de volontariat à Madagascar

Mission de soutien aux enfants malgaches

Soutenez les écoles primaires de Madagascar qui manquent de ressources humaines et matérielles. La présence de volontaires permet de soulager le personnel local et de permettre que les enfants reçoivent une attention individuelle. Votre rôle : organiser des activités ludiques et créatives, faire du soutien scolaire, aider à la préparation des repas et au nettoyage… En savoir plus sur ce projet.

Projet d’écovolontariat dans la forêt tropicale de Madagascar

Participez à la protection de la forêt tropicale de la « grande île » et des espèces qui y habitent : lémuriens, oiseaux, reptiles, amphibiens… Les écovolontaires ont notamment pour mission d’effectuer des études de recensement des populations au sein des espèces, qui sont pour plus de 90 % endémiques (on ne les trouve qu’à Madagascar). Se renseigner sur cette mission.

Préservation des fonds marins à Madagascar

Engagez-vous pour la protection de l’un des écosystèmes marins les plus spectaculaires de l’océan Indien. Sur ce projet, les tâches confiées aux volontaires sont très variées, et vont de la récolte de données en plongée à la sensibilisation de la population locale, en passant par une formation en biologie marine. Plus d’informations sur cette mission.

Découvrez de nombreuses autres missions de volontariat à Madagascar ou ailleurs !

Un besoin important de soutien des projet humanitaires, notamment en faveur des enfants

Madagascar est l’un des pays d’Afrique de l’Est les plus demandés pour le bénévolat. On estime que 80 % de la population vit sous le seuil de pauvreté et le pays figure dans la liste des 25 pays les moins avancés selon l’ONU. Vous verrez qu’il existe ainsi de nombreux projets et missions humanitaires locaux à qui vous pouvez apporter votre soutien, et beaucoup vous proposent de travailler dans des centres ou des écoles pour participer à l’éducation et l’organisation d’activités pour des enfants issus de milieux défavorisés. Vous pouvez aussi participer à des chantiers pour soutenir l’effort de construction d’infrastructures dans des zones rurales.

Méfiez-vous toutefois des projets qui vous proposent de faire du bénévolat en orphelinat à Madagascar. Comme c’est le cas dans beaucoup d’autres pays d’Afrique et d’Asie, un nombre important de ces structures sont en fait des pseudo-orphelinats, où les enfants (qui ont la plupart du temps un parent en vie), sont utilisés par les propriétaires pour se faire de l’argent. De ce fait, vous ne trouverez sur Guidisto aucune mission humanitaire en orphelinat.

Des mission d’écovolontariat dans un écosystème unique

Du fait de son caractère insulaire, on estime que plus de 90 % de la faune et de la flore de Madagascar est endémique.  En vous engageant dans une mission d’écovolontariat à Madagascar, vous aurez donc la chance d’évoluer dans un milieu à la biodiversité exceptionnelle, et de côtoyer des espèces emblématiques de l’île comme le lémurien ou le caméléon.

Vous trouverez également des projets d’écovolontariat sous-marin, où vous pourrez plonger pour participer à la sauvegarde de l’écosystème marin spectaculaire de l’océan Indien.

Faire du bénévolat dans un pays francophone

Le français est l’une des deux langues officielles du pays, maîtrisée par 20 % de la population. Dans bien des cas, votre langue maternelle sera donc votre outil de travail, et aucune autre compétence linguistique ne sera requise, une aubaine pour les volontaires ayant des difficultés avec l’anglais ! Si la compréhension culturelle vous tient à cœur, n’hésitez pas à apprendre quelques phrases en malgache avant de partir.

Antisèche du volontaire : Madagascar

Situation géographique :

Afrique de l’Est. Ses voisins les plus proches sur le continent sont le Mozambique, la Tanzanie et l’Afrique du Sud.

Capitale :

Antananarivo

Langues nationales :

Le malgache et le français sont les deux langues officielles du pays.

Le saviez-vous ?

L’aye-aye, lémurien que l’on trouve uniquement à Madagascar, possède un doigt très long et fin semblable à une brindille, qui lui permet d’aller chercher des insectes sous l’écorce des arbres.