EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Volontariat Népal : missions humanitaires, bénévolat, voyages humanitaires

Si vous souhaitez vous engager dans une mission de volontariat au Népal, il existe de nombreuses possibilités. Vous trouverez des projets intéressants allant du travail avec les enfants lors de missions humanitaires, à du bénévolat dans des villages népalais en zone rurale. Depuis le tremblement de terre d’avril 2015, il se pose aussi la question principale : a-t-on besoin de bénévoles au Népal pour participer à la reconstruction après le séisme ? Pendant leur temps libre, les volontaires peuvent également découvrir de nombreuses choses au Népal. Une culture totalement différente et passionnante ainsi que l’impressionnante chaîne de l’Himalaya vous attendent.

3 bonnes raisons de faire du volontariat au Népal

  • Aider à la reconstruction après le tremblement de terre de 2015
  • Faire une mission humanitaire dans l’un des pays les plus pauvres d’Asie
  • Partir en balade dans l’Himalaya pendant votre temps libre

Après le séisme de 2015 : après l’aide d’urgence, la reconstruction et le développement durable

Le tremblement de terre du 25 avril 2015 qui s’est produit près de la capitale népalaise, Katmandou, a été le plus violent depuis 80 ans. Les organisations de volontariat qui proposent des projets humanitaires sur notre portail ont reçu de nombreuses demandes de personnes qui souhaitaient aider bénévolement au Népal juste après la catastrophe. Et aujourd’hui encore, il existe une forte volonté d’aider la population à reconstruire le pays.

Cependant, dans une situation d’urgence comme celle juste après le séisme, la façon la plus efficace d’aider les populations affectées est de faire un don à une organisation digne de confiance. Après une catastrophe naturelle, ce sont des experts formés et expérimentés dont on a besoin. Si vous vous rendiez au Népal sans avoir de qualification, vous risquiez tout simplement de créer plus de problèmes que d’en résoudre. En plus, vous auriez utilisé inutilement des ressources déjà en pénurie telles que l’eau potable, les aliments ou encore un abri sûr.

Ce n’est que maintenant, après la phase d’aide d‘urgence que le volontariat libre comme nous le présentons sur Guidisto redevient utile. En aidant maintenant à la reconstruction du pays ou au développement des projets solidaires durables, vous relancez en plus le tourisme qui représente la deuxième source de revenus la plus importante du Népal.

Missions humanitaires avec des enfants ou des populations défavorisées

Le Népal fait partie des pays les plus pauvres de l’Asie et votre engagement est bienvenu dans tous les domaines. Il existe tout particulièrement un grand nombre de projets de volontariat dans l’action humanitaire. Vous pouvez par exemple vous engager en tant qu’enseignant ou animateur, aider au quotidien des personnes handicapées ou encore faire du volontariat dans une communauté rurale.

Attention cependant au volontariat dans les orphelinats : le Népal est l’un des pays dans lequel on trouve un grand nombre de soi-disant orphelinats qui n’existent que parce que leurs propriétaires comptent sur la compassion de touristes ou même de volontaires crédules pour gagner de l’argent. Vous pouvez vous informer à ce sujet dans notre article ayant pour thème le volontariat et les orphelins.

Après le séisme, ce problème s’est encore amplifié, car les recruteurs de ces soi-disant orphelinats ciblent les parents qui luttent contre la pauvreté, en leur promettant que leurs enfants auront une meilleure vie. Avec les problèmes causés par le tremblement de terre, le risque est encore plus grand que les familles cèdent face aux recruteurs. Faites donc également attention lorsque vous décidez de faire un don !

Volontariat avec vue sur l’Everest

La culture népalaise est impressionnante et se distingue fortement de la culture européenne. Elle est surtout empreinte de sa religion, l’hindouisme. Les temples, les sanctuaires et les dieux font partie du quotidien et en devenant bénévole, vous pouvez aussi découvrir cette culture si différente et passionnante.

De plus, le Népal est célèbre pour ses paysages à couper le souffle. On trouve des parcours de randonnées exceptionnels dans l’Himalaya que les volontaires peuvent découvrir pendant leur temps libre, mais aussi lors de leur projet de volontariat. Vous n’êtes pas obligé de gravir le Mont-Everest dont le sommet se situe à 8848 mètres de hauteur (c’est le plus haut sommet de la planète), mais le voir au moins une fois dans sa vie, c’est déjà pas mal !

 

Antisèche du volontaire : Népal

Situation géographique :

Pays enclavé en Asie du Sud. Ses voisins sont la République populaire de Chine et l’Inde.

Capitale :

Katmandou

Langues nationales :

Népalais

Le saviez-vous ?

Le drapeau du Népal est tellement compliqué que la constitution prévoit une description en 24 étapes pour le dessiner correctement.