EN  |  A propos | Presse | Contact |  ✉ Newsletter

Voyage humanitaire en famille : partir en mission de volontariat avec ses enfants

Photo Proyecto Asis sous licence CC 2.0

Faire un voyage humanitaire en famille, par exemple avec un adulte accompagné d’un ou plusieurs enfants, c’est tout à fait possible ! De nombreux parents ont pour projet de profiter de leurs vacances ou d’une année sabbatique pour se rendre utile au travers d’une mission humanitaire, et d’inculquer ainsi à leurs enfants des valeurs de solidarité et d’échange. Dans cet article, vous trouverez des exemples de missions de volontariat en Afrique, Asie, Amérique du Sud, Europe et ailleurs ouvertes aux familles, et plus d’informations sur ce à quoi s’attendre en s’engageant dans de tels projets.

En bref

  • Oui, on peut partir en famille en voyage humanitaire ! Le choix des projets augmente avec l’âge de vos enfants.
  • Pour des vacances humanitaires en famille, il faut se tourner vers le volontariat flexible, car les programmes de volontariat réglementé type VSI sont pas adaptés à ce type de projets.
  • Sur Guidisto, vous pouvez utiliser les formulaires de contact en bas des projets pour demander directement à l’organisme de volontariat si une mission est ouverte aux familles.
  • Au cours d’une mission humanitaire en famille, la responsabilité des enfants est en général laissée à leurs parents.

Quelques exemples de missions de volontariat pour les familles

Vous trouverez sur notre portail de très nombreuses missions ouvertes aux familles, et ce dans tous les domaines : écovolontariat, social, enseignement, soins animaliers, etc. Si vous souhaitez en savoir plus sur un projet, ou savoir si les enfants sont acceptés (car cela est rarement précisé), nous conseillons d’envoyer directement un message à l’organisation de volontariat en utilisant le formulaire de contact que vous trouverez en dessous de la description du projet.

Et pour vous faciliter la tâche, nous avons sélectionné pour vous 5 projets particulièrement indiqués pour un voyage humanitaire en famille.

Mission d’enseignement auprès de moines bouddhistes au Laos

Donnez des cours d’anglais dans des temples éducatifs qui accueillent des moines bouddhistes débutants et des enfants n’ayant pas d’accès à l’éducation. Le projet est basé en plein cœur de Luang Prabang, classée au patrimoine de l’UNESCO, et célèbre pour ses nombreux temples bouddhistes. Ce projet accepte les familles avec des adolescents à partir de 14 ans. Lire la description complète de la mission.

Écovolontariat avec des tortues au Costa Rica

Œuvrez pour la sauvegarde des tortues marines sur la côte pacifique du Costa Rica, dans un village préservé du tourisme de masse. Les activités proposées aux bénévoles consistent notamment à relâcher les bébés tortues et à surveiller les nids. Ce projet est adapté aux familles, qui sont les bienvenues avec des enfants mineurs dès l’âge de 5 ans. En savoir plus sur la mission.

Projet d’aide à l’enfance à Madagascar

Engagez-vous dans les écoles primaires de Madagascar (pays d’Afrique francophone) qui manquent de ressources humaines et matérielles. Votre rôle : organiser des activités ludiques et créatives, faire du soutien scolaire, aider à la préparation des repas et au nettoyage… Les familles avec des enfants de tous âges sont acceptées. En savoir plus sur cette mission.

Suivi des dauphins à bord d’un voilier en Italie

À bord d’un voilier, les écovolontaires de ce projet sont chargés d’assurer le suivi des populations de dauphins qui peuplent la baie de Naples. Au programme : apprentissage des techniques d’identification, observations des cétacés et collecte de données. Les enfants de plus de 12 ans sont acceptés, à conditions qu’ils soient accompagnés d’un parent. Voir le descriptif de cette mission.

Volontariat avec des primates en Afrique du Sud

Soutenez ce centre qui recueille plusieurs centaines de primates d’espèces variées, pour leur fournir des soins et, si possible, leur permettre d’être réintroduits à l’état sauvage. Les volontaires peuvent notamment être amenés à préparer les repas et à nourrir les singes, à les surveiller, et à nettoyer les enclos. Les familles avec enfants à partir de 8 ans sont les bienvenues. Plus de renseignements sur la mission

Découvrez de nombreuses autres missions de volontariat et d’écovolontariat ouvertes aux familles !

Les bienfaits du bénévolat international en famille

Lorsque nous parlons ici de famille, cela regroupe tous les types de familles (hétéroparentales, homoparentales, monoparentales…) et de situations, comme par exemple :

  • les deux parents qui s’engagent avec un ou plusieurs enfants (généralement mineurs),
  • la mère ou le père qui s’engage avec un ou plusieurs enfants (généralement mineurs) tandis que le deuxième parent reste à la maison, seul·e ou avec le reste de la famille,
  • etc.

Faire du bénévolat international en famille, c’est un moyen de mettre son temps et son énergie au service d’une cause qui en vaut la peine.

Pour les parents, c’est l’occasion de vivre une expérience souvent inoubliable avec leurs enfants. Ce type de séjour a tendance à renforcer les liens entre les participants, et cela est aussi vrai des familles, qui découvrent ensemble une autre culture et façon de vivre et d’appréhender le monde.

bénévolat en familleC’est aussi une opportunité d’épanouissement unique pour les enfants, préados ou adolescents, qui sont ainsi sensibilisés à des valeurs de solidarité, d’échange et de développement durable. Pouvoir rencontrer et échanger avec des enfants locaux du même âge est également un moyen pour les jeunes européens de mieux se rendre compte des problématiques globales, et de gagner ainsi en recul et en maturité.

Chez Guidisto, nous pensons que la plus grande utilité du volontariat à l’étranger est sa capacité à transformer les bénévoles en citoyens du monde, et selon nous, il n’est jamais trop tôt pour le devenir !

Quel est l’âge minimum pour faire du volontariat à l’étranger ?

Il n’existe pas d’âge minimum homogène pour faire du bénévolat en famille, car tout dépend du projet que vous visez.

De manière générale, nous distinguons deux manières de faire du volontariat à l’étranger :

  • via un programme de volontariat réglementé (subventionné par l’État) comme le service civique ou le VSI
  • via une mission de volontariat flexible (proposée par un organisme, associatif ou entreprise, en dehors des programmes encadrés par l’État)

 Bénévolat en famille + VSI, service civique, etc.

Pour ce qui est des programmes réglementés, le constat est rapide : ils ne sont pas adaptés à un projet de voyage humanitaire en famille. Ces dispositifs imposent en effet non seulement une procédure de candidature individuelle et une durée fixe (en général longue, rarement moins de 6 mois), mais également un âge minimum, qui est généralement de 16, 17 ou 18 ans.

 Volontariat flexible en famille

Le volontariat flexible à l’étranger permet aux volontaires de choisir plus ou moins librement leur pays d’action, durée de séjour, et date de début et fin de mission.

Des nombreux projets de volontariat flexible accueillent volontiers des bénévoles souhaitant s’engager en famille.

Lorsque vous cherchez une mission sur Guidisto, l’âge minimum requis est directement indiqué dans les résultats de recherche, et il correspond généralement à 16 ou 18 ans. Toutefois, cette information correspond à l’âge minimum pour faire une mission individuellement, c’est à dire l’âge minimum pour un·e mineur·e ou jeune adulte souhaitant partir seul·e. De nombreux projets sont en effet également accessibles à un ou des parents accompagnés de jeunes enfants qui peuvent avoir l’âge d’être :

  • à l’école maternelle ou plus jeunes (3, 4, 5 ans)
  • à l’école primaire (6 à 11 ans)
  • au collège (12 à 15 ans)
  • au lycée (16 à 18 ans).

Pour savoir si c’est le cas, nous vous conseillons donc de contacter directement l’organisation de volontariat qui propose la mission qui vous intéresse en utilisant le formulaire de contact présent en bas de page.

Quels sont les projets de bénévolat à l’étranger accessibles aux familles ?

Lors d’une mission de volontariat en famille, les enfants restent avec leurs parents à tout moment. Pour qu’un projet accepte les familles, il faut donc qu’il soit compatible avec la présence d’enfants mineurs.

Les projets ouverts aux enfants les plus jeunes sont généralement les missions avec des animaux, ou les missions d’écovolontariat.

Bénévolat à l'étranger en familleDe manière générale, plus les enfants sont âgés, plus ils ont la possibilité de participer à d’autres types de projets, comme des projets humanitaires, ou de construction.

Il est important de garder en tête que les volontaires sont là pour assister les projets d’accueil (une école, une réserve, etc.), et la présence d’enfants ne doit pas les obliger à changer leur manière de fonctionner. Ce sont donc aux projets d’accueil de décider si ils donnent leur accord pour accepter des mineurs, et dans tous les cas, il ne faut pas s’attendre à ce que des animateurs soient présents sur place pour s’occuper des enfants (voir la section sur l’encadrement sur place).

Partir en mission humanitaire en famille : où, quand et pour combien de temps ?

Pays d’action et compétences linguistiques

Il existe des projets de volontariat ouverts aux familles partout dans le monde :

Pour choisir la destination qui convient à votre projet, vous pouvez bien sûr vous baser sur vos affinités pour un certain pays ou une certaine culture. Toutefois, n’oubliez pas que votre pays d’action détermine votre langue de travail (généralement l’anglais, l’espagnol ou le français), et que vous devez généralement être capable de comprendre et vous exprimer dans cette langue.

Pour que vous enfants puissent également comprendre ce qui se passe et interagir avec les personnes qui les entourent, vous pouvez faire pour eux office d’interprète. Vous pouvez également adapter le pays d’action à leurs compétences. Si vos enfants sont en primaire ou au collège et ont déjà eu des cours d’anglais, il serait par exemple préférable de choisir un projet où la langue de travail est l’anglais plutôt que l’espagnol. Sur la question des compétences linguistiques, soyez conscients que le temps passé à faire la traduction pour vos enfants se répercute inévitablement sur votre impact, et sur ce que vous serez en mesure d’accomplir sur place. Cela est différent dans le cas où vous êtes accompagné d’enfants plus âgés (adolescents), qui sont plus autonomes et capables de mettre à part entière la main à la pâte.

 Disponibilité de la mission

Volontariat international en familleUne grande partie des projets de volontariat flexibles sont ouverts toute l’année et n’imposent pas de dates de début et de fin précises. Vous pouvez donc arriver et repartir quand vous le souhaitez, en 2019, 2020 ou plus tard.

Le volontariat flexible fonctionne avec une logique d’inscription plutôt que de candidature, c’est à dire que vous n’êtes pas en concurrence avec d’autres volontaires, et que vous pouvez vous engager quand vous voulez, à condition que cela corresponde aux disponibilités du projet.

Si vous vous engagez en famille, vous pouvez par exemple choisir de vous engager pendant une année sabbatique, ou bien pendant les vacances de vos enfants, que ce soit :

  • les vacances d’été (juin, juillet, août)
  • ou les “petites” vacances de la Toussaint, de Noël, d’hiver (février) ou de printemps (Pâques).

 Durée du séjour

Le volontariat flexible n’impose en général pas de durée de mission fixe, et vous êtes libre de choisir de vous engager pour la durée de votre choix.

Sur Guidisto, vous trouverez des missions dont la durée peut aller de deux semaines à plusieurs mois. Nous ne recommandons pas de vous engager pour une durée inférieure à deux semaines, et de manière générale, nous vous encourageons à rester aussi longtemps que possible, pour que :

  • l’expérience soit la plus enrichissante possible pour vous et vos enfants,
  • vous deveniez le plus efficace, et donc utile, pour le projet sur place,
  • l’impact environnemental de votre voyage soit contrebalancé par votre action.

Quel encadrement les bénévoles et leurs enfants reçoivent-ils une fois sur place ?

écovolontariat en familleChaque organisation de volontariat a sa propre manière de fonctionner en matière d’encadrement des bénévoles une fois sur place. Certains organismes s’appuient sur le personnel du projet local, d’autres travaillent avec des organismes d’accueil, tandis que d’autres emploient leur propre personnel sur place.

Dans le cas précis d’une mission de volontariat en famille, les parents et les tuteurs légaux qui accompagnent le ou les jeunes doivent généralement être actifs au cours du projet, et de ne pas se contenter d’être présent ou de les inscrire.

Les organisations de volontariat ne fournissent jamais de services de garde d’enfants, et c’est donc à leurs responsables de s’en occuper.

Avant de vous lancer dans un projet en famille, nous vous conseillons de demander à l’organisation de volontariat un maximum d’informations sur l’encadrement que vous trouverez sur place, afin d’éviter toute surprise et de partir l’esprit tranquille.

Quel est le coût de vacances humanitaires en famille ?

Sauf dans le cas des programmes réglementés (qui comme nous l’avons vu précédemment, ne sont pas adaptés à un projet de bénévolat international en famille), faire une mission de volontariat à l’étranger est rarement gratuit.

Dans notre article « Pourquoi payer pour une mission de volontariat ? », nous expliquons en détail quels sont les coûts qui justifient de demander aux volontaires de payer des frais de mission. Il faut en effet non seulement compter le prix de l’hébergement et des repas, mais aussi la préparation et le suivi de la mission, les salaires des employés et les frais administratifs généraux de l’organisation de volontariat. De manière générale, plus vous êtes exigeants en matière de services et d’encadrement sur place, plus le prix sera élevé. La présence ou l’absence de personnel employé sur place par l’organisation de volontariat est par exemple un facteur de coût particulièrement important.

Voyage humanitaire en familleLa bonne nouvelle, c’est que Guidisto vous donne la possibilité de comparer des dizaines de projets différents, et de choisir celui qui est adapté non seulement à votre budget, mais aussi aux services que vous attendez.

Les prix indiqués sur les pages de projets correspondent aux prix pour des participants adultes. En fonction de l’âge de votre ou vos enfants mineurs, une réduction plus ou moins importante peut s’appliquer.

Parce qu’il s’agit d’un aspect particulièrement important lorsqu’on voyage à plusieurs, il est également important de préciser que ce prix n’inclut pas les billets d’avion (pour comprendre ce qui justifie les frais de missions, nous vous renvoyons encore une fois sur notre article « Pourquoi payer pour une mission de volontariat ? »).

Nous mettons également à votre disposition notre Guide du volontariat à l’étranger, où vous trouverez des conseils et une check-list à imprimer de 50 critères pour évaluer le sérieux d’une mission, ce qui est compris dans le prix et sa pertinence vis-à-vis de vos attentes et envies.

Nous vous encourageons à contacter les organismes de volontariat pour leur poser toutes vos questions. Pour cela, il faut utiliser le formulaire de contact présent en dessous de la description de la mission qui vous intéresse.