EN  |  A propos | Presse | Contact |  ✉ Newsletter

Volontariat à l’étranger et COVID-19 : où en est-on ?

La crise liée à la pandémie de COVID-19 impacte très fortement le secteur du volontariat à l’étranger et soulève de nombreuses questions. Est-il toujours possible de s’inscrire pour une mission humanitaire ? Quelles sont les conditions d’annulation ? Comment puis-je aider les organisations de volontariat et les projets locaux à traverser cette période difficile ?

Dans cet article, nous faisons un point sur la situation et vous présentons les différentes façons pour vous d’agir.

[Dernière mise à jour le 21 avril 2020]

En bref

  • Même en ce moment, vous pouvez vous inscrire pour une voyage humanitaire futur ! Beaucoup d’organisations offrent des conditions de report très flexibles si le coronavirus vous empêche par la suite de partir à la date prévue.
  • Pour soutenir les organisations de volontariat et les projets locaux : décalez les dates de votre mission ou réservez dès maintenant pour un projet en fin d’année ou en 2021 !
  • Tant que la menace n’est pas éradiquée : restez chez vous (si possible) et prenez soin de vous !

Priorité : soutenir les populations fragiles ici et là-bas

Tant que la crise sanitaire est d’actualité, la santé des volontaires et des communautés bénéficiaires dans les pays d’action est évidemment la priorité absolue.

Nous vous encourageons donc à respecter scrupuleusement les mesures de confinement afin d’enrayer la progression de la pandémie de COVID-19 et de protéger les individus les plus fragiles.

Nous n’oublions également pas les populations du Sud, pour qui ce coronavirus constitue une menace encore plus terrible, notamment du fait de systèmes de santé parfois déjà fragilisés dans certains pays et de conditions de confinement très difficiles.

Si vous souhaitez agir pour soutenir les populations fragiles ici et là-bas, sachez que plusieurs organisations internationales ont lancé des appels aux dons, notamment la Croix-Rouge ou encore Alliance urgences (campagne commune de plusieurs grandes ONG comme Action contre la faim et Médecins du monde).

Vous avez également la possibilité de rejoindre la réserve civique #JeVeuxAider, pour vous engager bénévolement et soutenir des structures locales.

Chez Guidisto, nous avons la chance d’avoir pu mettre en place immédiatement un fonctionnement en télétravail, et nous souhaitons exprimer tout notre soutien et notre gratitude aux personnes actuellement en première ligne, que ce soit le personnel médical ou les employés de secteurs essentiels (caissiers, éboueurs, postiers, agents d’entretien, etc.)

 

Faire du volontariat à l’étranger à l’heure du coronavirus

S’il n’est à l’heure actuelle pas possible de partir en mission humanitaire en Afrique, Asie ou ailleurs à cause du coronavirus, il est en revanche toujours possible de s’inscrire !

Vous trouverez de nombreuses missions sur Guidisto, qui rassemble les projets d’organismes de volontariat triés sur le volet :

💡 S’inscrire maintenant pour une mission future

Si vous avez pour projet de partir en mission de volontariat par exemple en fin d’année 2020, en 2021 ou plus tard, vous pouvez tout à fait réserver votre mission dès maintenant.

De nombreuses organisations proposent des conditions de réservation avantageuses et des promotions aux volontaires qui s’inscrivent et paient leurs frais de mission dans les semaines à venir.

De plus, la plupart de nos organisations partenaires se montrent particulièrement flexibles et conciliantes, afin de permettre aux volontaires de facilement reporter, ou, si nécessaire, annuler et se faire rembourser leur mission.

Exemple : si vous vous inscrivez dès aujourd’hui pour une mission fin 2020, et qu’il s’avère que vous ne pourrez finalement pas partir à cause du coronavirus, la plupart des organisations de volontariat vous proposeront de décaler votre projet, sans frais.

Lorsque vous cherchez une mission sur notre portail, vous trouverez plus d’informations sur les conditions exceptionnelles mises en place par les organisations suite au COVID-19 dans la partie « L’organisation de volontariat se présente » (en dessous de la description du projet) :

N’hésitez pas à contacter l’organisation de volontariat qui gère le projet qui vous intéresse pour en savoir plus (en utilisant les formulaires de contact en dessous de la description du la mission).

💡 Reporter sa mission plutôt que de l’annuler

Si vous vous êtes déjà inscrit pour une mission et que celle-ci ne pourra pas avoir lieu à la date prévue à cause du coronavirus, la plupart des organisations de volontariat vous proposeront de changer les dates de votre mission, sans frais.

En décalant votre mission plutôt qu’en l’annulant, vous soutenez non seulement l’organisme de volontariat (qui fait face à des demandes de remboursements massifs), mais également le projet local, qui est assuré de voir revenir des volontaires après la crise.

💡 S’inscrire pour une mission de volontariat à distance

Enfin, certaines organisations de volontariat ont également mis en place des projets permettant de soutenir des projets en Afrique ou Asie… depuis chez vous !

Sur ce type de misions à distance, les volontaires sont notamment amenés à mener des actions de communication et de marketing en ligne (animation des réseaux sociaux, rédaction d’articles de blog, etc.) ou encore à participer à la préparation de « l’après » crise.

Voici la liste des missions de volontariat à distance actuellement disponibles sur le portail :

 

Impact du coronavirus sur le secteur du volontariat

➤ Des organisations de volontariat fragilisées

Les frontières de l’espace Schengen sont fermées depuis le 17 mars, et il est probable que cette mesure soit prolongée au moins jusqu’à l’été.

Cette décision – bien entendu nécessaire – impacte fortement les secteurs du voyage à l’étranger en général et des projets de bénévolat en particulier. Cela inclut les organisations de volontariat, qui font tout leur possible pour soutenir leurs projets et leurs volontaires. Nous souhaitons saluer les efforts ayant été faits par nos organisations partenaires, notamment pour rapatrier le plus rapidement possible les volontaires qui étaient en cours de mission lorsque la pandémie s’est déclarée.

Face à un afflux d’annulation et une situation incertaine pour les mois à venir, de nombreuses organisations de volontariat se retrouvent dans une situation difficile.

Si vous êtes déjà inscrit pour un voyage humanitaire et que le coronavirus vous empêche de partir, décaler votre mission plutôt que de l’annuler vous permet de soutenir les organisations de volontariat, et de participer à la pérennité de leur action.

➤ Des conséquences lourdes pour les projets locaux

Le coronavirus entraîne également des conséquences lourdes pour les projets locaux, (les écoles, centres, réserves, ONG, etc. où travaillent les volontaires pendant leur mission).

En effet, la pandémie impacte directement leur fonctionnement, et malheureusement parfois leur survie, car certains projets dépendent directement du renfort financier et de main-d’œuvre que constituent les volontaires occidentaux.

Nous publierons prochainement un recueil de témoignages de projets locaux en Afrique, Asie, Amérique du Sud, pour que vous puissiez comprendre les différentes manières dont ceux-ci sont touchés par la crise sanitaire. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être tenu au courant de sa publication, et de l’actualité du portail en général !

Parlez à vos amis de "Volontariat à l’étranger et COVID-19 : où en est-on ?" :

1 commentaire

Participez à la discussion
  1. 10/05/2020
    Je suis disponible à faire le volontariat afin d'aider les personnes vulnérables,les patients et autres Répondre

Laisser un commentaire