EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Bénévolat en archéologie : participer à une mission de volontariat à l’étranger sur un chantier archéologique

bénévolat en archéologie

Vous êtes passionné par l’histoire ou les cultures lointaines ? S’engager à l’étranger comme bénévole dans une mission de volontariat en archéologie, c’est avoir l’occasion unique de participer à des fouilles pour peut-être découvrir des artefacts anciens et contribuer à la sauvegarde du patrimoine de l’humanité ! Au cours des projets, les bénévoles sont encadrés par des professionnels et participent activement à des chantiers où ils apprennent les techniques et étapes nécessaires au bon déroulement d’une fouille archéologique. Vous trouverez de telles missions partout dans le monde, notamment en Amérique du Sud, en Europe et en Asie.

Table des matières

  • Où s’engager : quelques exemples de missions de volontariat en archéologie
  • Pour quoi faire : quelles tâches confie-t-on aux volontaires ?
  • Pour qui : quelles sont les qualifications requises ?

3 raisons de s’engager dans une mission de bénévolat en archéologie

  • Avoir l’occasion unique d’endosser le rôle d’un archéologue
  • Assouvir sa curiosité sur les civilisations anciennes
  • Participer à la sauvegarde du patrimoine de l’humanité

Où s’engager : quelques exemples de missions de volontariat en archéologie

Les missions de volontariat en archéologie s’adressent aux personnes intéressées par l’histoire et la protection du patrimoine, et motivées par l’idée de participer à la protection du patrimoine d’un pays ou d’une culture lointaine. La curiosité, la patience et l’ouverture d’esprit sont des qualités particulièrement appréciées sur ce type de missions, et pour faire de l’humanitaire en général.

Mission de fouilles archéologiques en Roumanie

Dans cette mission, les volontaires travaillent sur des chantiers archéologiques néolithiques, romains ou médiévaux, en partenariat avec des organismes archéologiques locaux tels que le Musée d’Histoire de la Roumanie. Les tâches vont de la participation aux fouilles à la restauration des objets découverts et à la rédaction de rapports. Aller sur la description du projet.

Chantier archéologique Inca au Pérou

La mission se déroule sur des sites archéologiques des civilisations Wari et Inca de la région de Cuzco, dans la cordillère des Andes. Accompagnés d’experts en archéologie, les volontaires aident les équipes d’un organisme local dans leurs efforts pour cartographier un parc national et pour participer aux fouilles archéologiques. En savoir plus sur le projet.

Sauvegarde d’un temple bouddhiste au Cambodge

Sur ce projet, l’action des bénévoles vise à protéger le temple bouddhiste de Banteay Chmar, afin que celui-ci soit le plus conforme possible à son état d’origine. La mission commence par quelques jours de visite des alentours et d’apprentissage du khmer, afin d’en savoir plus sur la culture de cette région du Cambodge. Plus de détails sur cette mission.

Pour quoi faire : quelles tâches confie-t-on aux volontaires ?

fouilles archéologiques

Photo Dr._Colleen_Morgan sous licence CC 2.0

Sur ce type de mission, les encadrants sur place confient aux volontaires des tâches variées et qui leur permettent d’endosser des rôles variés suivant les étapes et le but du processus archéologique :

  • participation aux fouilles,
  • restauration d’objets et de structures anciennes,
  • classement et nettoyage d’artefacts,
  • cartographie des sites,
  • rédaction de rapports…

Le travail se fait souvent en relation avec des institutions et organismes locaux reconnus dans le domaine du patrimoine, notamment des musées et ONG.

En plus de cela, ces projets sont parfois accompagnés de missions de sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine auprès des populations locales.

Beaucoup de volontaires choisissent de s’engager dans l’humanitaire pendant l’été, notamment aux mois de juin, juillet, août et septembre, ou pendant les vacances de printemps ou d’automne. Attention toutefois pour le bénévolat en archéologie, car suivant la période à laquelle vous souhaitez partir, toutes les activités ne seront peut-être pas disponibles. Ce peut par exemple être le cas :

  • en hiver, où le temps froid ne permet pas le maintien de fouilles archéologiques en extérieur,
  • pendant la saison des pluies, qui oblige également les bénévoles à travailler en intérieur.

Nous vous conseillons donc de bien renseigner la période où vous souhaitez partir lors de votre prise de contact via le formulaire présent en bas de chaque projet.

Pour qui : quelles sont les qualifications requises ?

volontaires en archéologieDans le cas d’une mission de volontariat flexible, les organisations ne demandent en général pas aux volontaires d’avoir de qualifications ou d’expérience au préalable. Une fois arrivés sur place, les bénévoles sont encadrés et formés par des professionnels, qui sont également présents lors des fouilles.

Si vous avez une formation ou un diplôme en archéologie, géologie, histoire de l’art, conservation, ou dans les autres domaines liés au patrimoine, n’hésitez pas à le mentionner à l’organisme de volontariat avec qui vous partez. Avoir des compétences dans ces domaines peut en effet permettre aux organisateurs du projet de faire évoluer vos prérogatives, afin de vous proposer l’expérience la plus riche possible pour vous, mais aussi pour le projet, qui pourra alors maximiser votre contribution.