EN  |  A propos | Presse |  ✉ Newsletter

Volontariat avec des animaux : faire du bénévolat à l’étranger pour la protection des animaux

volontariat avec des animauxAmis des bêtes sauvages ou domestiques, les missions de volontariat pour la protection des animaux sont faites pour vous ! Tortues marine, lions, éléphants, primates, rhinocéros… C’est l’occasion unique de côtoyer au plus près des individus d’espèces sauvages emblématiques du monde entier. Si vous êtes plus à l’aise avec les animaux domestiques, sachez qu’il existe aussi des missions dans des refuges où vous pouvez vous engager pour vous occuper de chiens, chats ou encore chevaux. Pour ce qui est du projet en lui-même, vous avez le choix entre des missions de soins animaliers ou des projets d’écovolontariat. Nous répertorions sur notre portail de nombreuses missions avec des animaux en Afrique, Asie, Amérique du Sud et du Nord, Océanie et Europe. Vous trouverez forcément celle qui vous correspond ! 

Table des matières

3 bonnes raisons de faire du volontariat avec des animaux

  • Faire avancer la lutte pour la cause animale et la protection des espèces menacées
  • Travailler au plus près d’espèces emblématiques comme le lion, l’orang-outan ou l’éléphant
  • La possibilité de s’engager dans des missions où le niveau anglais requis est moins exigeant pour une durée courte (2 à 4 semaines) ou plus longue (plusieurs mois)

Où s’engager : quelques exemples de missions avec des animaux

écovolontariat Amérique du SudLes projets avec les animaux sont un type de missions très populaire auprès des volontaires.

Avant toute chose, il convient de préciser que ces projets peuvent être divisés en deux catégories :

  • les missions de soins animaliers, dont la finalité est le soin apporté à des individus (animaux sauvages et domestiques),
  • les missions d’écovolontariat, dont la finalité est la protection des espèces et de leurs habitats.

Vous trouverez sur cette page des informations relatives aux deux types de projets, mais si vous êtes intéressé par les missions d’écovolontariat en particulier, vous pouvez également vous rendre sur notre page dédiée à l’écovolontariat.

Soins animaliers

  • Animaux sauvages

Soin aux éléphants dans un refuge en Thaïlande

Travaillez dans un refuge qui accueille des animaux blessés ou victimes de maltraitance. Vous aurez notamment à vous occuper d’une quinzaine d’éléphants, dont beaucoup ont été exploités pour l’industrie du tourisme. En plus de cela, vous participez aussi au bon fonctionnement du centre, qui mène des actions de sensibilisation auprès de la population. En savoir plus sur cette mission.

Bénévolat dans un sanctuaire pour lions et félins en Afrique du Sud

Ce sanctuaire permet aux lions ayant grandi en captivité d’échapper aux chasseurs de trophées et de vivre dans un environnement sain et protégé. Le bien être des animaux sera votre principale préoccupation, ainsi que la sensibilisation du grand public aux problèmes liés à l’élevage de lions et de félins en captivité et au contact des touristes. Plus de détails sur ce projet.

Mission de protection des tortues marines en Thaïlande

Participez à la sauvegarde des tortues marines de l’océan Indien sur une île du sud de la Thaïlande. Au sein d’une ONG locale, vous serez amené à patrouiller sur les plages pour assurer le recensement des populations et pour protéger les œufs. En fonction des besoins, vous pourrez aussi prendre part à des action de protection des récifs et des mangroves. Voir la page de ce projet de volontariat.

Protection des animaux exotiques au Costa Rica

Faites du volontariat dans un centre de sauvetage qui soigne des animaux sauvages blessés ou menacés d’extinction. L’intervention des bénévoles est utile pour de nombreuses tâches : nourrissage des animaux, nettoyage des enclos, études de comportement, soins, ou encore soutien aux activités des biologistes présents sur place. Aller sur la description de la mission.

  • Animaux domestiques

Soutien à un refuge pour chiens et chats en Thaïlande

Soutenez le travail de ce refuge qui recueille des chiens et des chats de l’île tropicale de Koh Lanta, et qui a mis en place des campagnes de stérilisation des animaux errants et de sensibilisation des habitants au bien-être animal. En plus de nourrir, promener, nettoyer et jouer avec les animaux, les bénévoles jouent aussi le rôle de guides pour les visites du refuge. Plus de détails sur cette mission.

Protection des chevaux sauvages en Floride

Les volontaires travaillent dans un ranch situé à l’est de la ville d’Orlando, et protègent les populations de mustangs, ces chevaux revenus à l’état sauvage, et qui vivent parfois dans des conditions de captivité non adaptées à leur nature indomptable. En plus du travail quotidien, vous aurez l’occasion de découvrir les merveilles naturelles de la Floride. Découvrir les détails de la mission.

Écovolontariat

Le terme d’écovolontariat regroupe les missions ayant pour but la sauvegarde d’un habitat ou d’une espèce. Ces missions très physiques sont idéales pour les volontaires qui aiment les grands espaces et qui veulent se dépenser pendant leur voyage humanitaire !

Écovolontariat en faveur de la faune sauvage d’Afrique du Sud

Vivez une expérience inoubliable au sein du parc national Kruger et travaillez au plus près des « big 5 », ces espèces emblématiques de la faune sauvage africaine (lions, éléphants, buffles, rhinocéros et léopards). Les volontaires reçoivent une formation au préalable, pour savoir comment identifier des traces, traquer des individus et identifier leur comportement. Voir la description du projet.

Sauvegarde des tortues imbriquées au Nicaragua

Cette mission d’écovolontariat cible une espèce de tortue menacée d’extinction qui peuple les mers tropicales : la tortue imbriquée. L’implication des écovolontaires dans cette réserve du Pacifique est indispensable au succès du programme, qui s’attache notamment à protéger les sites de ponte et à assurer le suivi des populations de tortues imbriquées. Aller sur la description de la mission.

Volontariat dans un sanctuaire pour les singes vervets en Afrique du Sud

Participez à la sauvegarde de cette espèce de primates au sein d’un sanctuaire qui a mis en place un programme de réhabilitation des individus dans leur milieu naturel. Le projet est basé au nord-est de l’Afrique du Sud, dans une province qui abrite d’immenses réserves où vous pourrez observer la faune sauvage de la savane africaine. Se renseigner sur cette mission.

Protection des requins et des fonds marins aux Fidji

Agissez pour la protection de la vie marine au milieu de l’océan Pacifique, sur l’archipel des Fidji. Les bénévoles s’engagent dans une réserve marine qui se spécialise dans la protection des requins, indispensables à l’écosystème local. Pendant les deux premières semaines, les volontaires sont formés à la plongée et passent la certification Padi « Open Water ». Plus de détails sur ce projet.

Mission pour la protection de la faune de la forêt amazonienne au Pérou

Apportez votre soutien à ce centre dédié à la protection des animaux qui peuplent la forêt amazonienne. Les tâches qui vous seront confiées concernent non seulement les animaux (nourriture, soins, observations), mais aussi la forêt vierge elle-même, puisque les bénévoles sont invités à participer au programme de reforestation en place. Aller sur la description de cette mission.

Avertissement : le cas des projets avec des lions et des éléphants

Chez Guidisto, nous agissons pour la promotion d’un volontariat utile et responsable. Nous tenons donc à vous mettre en garde car dans le domaine du bénévolat avec les animaux à l’étranger, il existe des types de projets pour lesquels nous vous conseillons d’être particulièrement prudents, au risque de faire plus de mal que de bien en vous y engageant :

Certaines missions se déroulant dans des fermes d’élevage dans le sud de l’Afrique proposent aux volontaires d’interagir avec de jeunes félins : câlins, promenade, biberon, etc. Ces structures, qui affirment participer à la protection des espèces, livrent en fait les félins aux chasseurs de trophées une fois adultes. Vous trouverez plus de renseignements sur l’article que nous avons écrit à ce sujet.

  • Les missions qui permettent de monter sur des éléphants

Cette deuxième catégorie de missions à éviter concerne principalement l’Asie, notamment la Thaïlande, où certains centres proposent aux volontaires des promenades à dos d’éléphants et des baignades quotidiennes avec eux dans les rivières.

Photo James & Christina sous licence CC 2.0

Ces éléphants ont en effet eu à subir le phajaan, une pratique particulièrement cruelle consistant à leur infliger des tortures à répétition pour les rendre dociles. Il n’est pas facile de faire la distinction entre les « vrais » sanctuaires ayant à cœur la protection des éléphants (qui sont souvent des rescapés de ce type d’attractions touristiques) et les autres. Soyez donc vigilants et posez un maximum de questions à l’organisme de volontariat avant de partir.

Nous refusons catégoriquement sur notre portail les missions-pièges de ce type, et si vous souhaitez faire du volontariat avec des lions ou des éléphants, nous vous conseillons fortement de vous tourner vers des alternatives responsables, dont vous trouverez des exemples sur notre site.

Remarque sur les frais de mission

écovolontariat marinSachez que pour une mission humanitaire avec des animaux, les frais de participations qui vous seront demandés peuvent être élevés, et cela ne veut pas forcément dire que l’organisme de volontariat s’en met plein les poches. La plupart du temps, la raison est que le prix pour l’organisation d’un tel projet est réellement élevé. Pour les projets d’écovolontariat marin par exemple, il faut notamment rémunérer des moniteurs de plongée, mais aussi louer des bateaux et de l’équipement pour les volontaires. Si vous voulez plus d’explications, nous vous invitons à lire notre article Pourquoi payer pour une mission de volontariat ?

Dans quel contexte : les structures qui accueillent des volontaires

Les missions de soins animaliers se déroulent la plupart du temps dans :

  • des centres de type refuge pour animaux sauvages ou domestiques,
  • des sanctuaires qui accueillent des individus blessés ou maltraités.
  • D’où viennent les animaux ?

volontariat avec des singesLes animaux domestiques qui sont placés dans des refuges sont notamment des animaux errants ou qui ont été confisqués à leurs propriétaires pour mauvais traitements. En effet, le traitement des animaux domestiques est dans certains pays très différents de ce à quoi nous sommes habitués en Europe.

Pour ce qui est des animaux sauvages, ceux-ci peuvent avoir atterri dans un centre pour diverses raisons, notamment :

  • ils ont été confisqués à leurs propriétaires qui les ont achetés comme animaux de compagnie sans anticiper la taille qu’ils allaient atteindre une fois adulte,
  • on les a trouvé blessés,
  • ils font partie d’un programme de réintroduction à l’état sauvage,
  • ils ont été sauvés du marché noir par les autorités (police, douane)…
  • Que deviennent les animaux ?

Les animaux domestiques peuvent être proposés à l’adoption, comme cela se fait dans les refuges en Europe.

Les animaux sauvages sont si possible réintroduits dans la nature, mais il arrive qu’il doivent rester au centre en cas d’impossibilité de retour à l’état sauvage. Ce peut être par exemple le cas pour certains lions, éléphants ou chevaux. Les sanctuaires leur fournissent alors les meilleures conditions possibles pour leur permettre de vivre paisiblement.

Pour quoi faire : quelles tâches confie-t-on aux volontaires ?

Au cours d’une mission de volontariat pour la protection des animaux, les tâches qui vous seront confiées peuvent être variées.

stage vétérinaireDans le cas des projets de soins animaliers et vétérinaires, vous pouvez notamment être amené à :

  • nettoyer et entretenir les cages et enclos,
  • donner à manger aux animaux,
  • laver et fournir des soins aux animaux,
  • faire des promenades avec des chiens,
  • aider à la réintroduction d’individus à l’état sauvage.

Si vous êtes vétérinaire professionnel, vos responsabilités peuvent être adaptées à vos compétences. N’oubliez pas de le mentionner lorsque vous prenez contact avec l’organisme de volontariat !

Dans le cas des projets d’écovolontariat, les volontaires sont souvent sollicités pour :

  • faire des observations et des suivis d’espèces,
  • baguer des oiseaux sauvages,
  • installer des pièges photographiques,
  • réguler des espèces invasives (comme le poisson-lion),
  • participer à la protection de l’habitat d’espèces menacées…

Pour en savoir plus sur l’écovolontariat, vous pouvez vous rendre sur la page dédiée à ces projets.

Quand : à quelle période est-il possible de s’engager ?

volontariat en soins animaliersDe nombreux projets accueillent des volontaires toute l’année. Vous pourrez donc à priori choisir votre date de départ et d’arrivée, mais nous vous conseillons de prendre contact le plus tôt possible avec l’organisme de volontariat pour savoir si vos dates correspondent aux leurs.

Contrairement aux missions humanitaires en faveur d’enfants, la durée de votre engagement a moins d’impact. Le bénévolat avec des animaux est donc une bonne idée si vous n’avez que 2 ou 3 semaines à consacrer à votre voyage humanitaire.

Toutefois, soyez conscients que plus longtemps vous resterez, plus bénéfique sera votre expérience pour vous et le projet. Si vous vous engagez pour un mois ou plus, vous vous assurez d’avoir le temps suffisant pour profiter de l’expérience, pour apprendre et être à l’aise avec vos tâches quotidiennes et pour que votre action ait un impact plus important.

Pour qui : quelles sont les qualifications requises ?

  • Ai-je besoin d’avoir des qualifications particulières ?

volontariat pandasPour participer à un voyage humanitaire avec des animaux, vous n’avez pas besoin d’avoir de formation ou d’expérience particulière. Les tâches qui sont confiées aux volontaires sont en général adaptées à leurs compétences.

Si vous faites des études de vétérinaire, sachez que certaines missions avec des animaux peuvent faire office de stages intégrés à votre formation. Si vous êtes un vétérinaire professionnel, vos compétences peuvent être mises à profit sur le terrain, donc n’oubliez pas le mentionner lorsque vous prenez contact avec l’organisme de volontariat !

Pour les missions d’écovolontariat marin, la plupart des organismes de volontariat ne demandent pas aux bénévoles d’avoir de l’expérience en plongée, et organisent des stages de plongée sur place avant de commencer la mission à proprement parler. Toutefois, n’hésitez pas à mentionner à l’organisme de volontariat si vous êtes déjà un plongeur expérimenté, car cela peut parfois réduire les frais de mission que vous aurez à payer. Là encore, n’oubliez pas d’en parler avant de partir !

  • Quelle sera ma langue de travail ?

Comme pour la grande majorité des missions humanitaires, votre langue de travail sera en général l’anglais, que ce soit pour communiquer avec le personnel ou avec les autres volontaires internationaux.

Cependant, les missions avec des animaux sont moins exigeantes au niveau des compétences linguistiques attendues des volontaires que d’autres types de projets comme les missions d’enseignement ou les stages en ONG. Le bénévolat avec les animaux est donc une option appropriée pour les volontaires qui se sentent moins à l’aise en anglais.

Avant de partir : pensez aux vaccins !

volontariat félinsAvant de partir, assurez-vous d’être à jour au niveau de vos vaccins. Si vous choisissez une mission de bénévolat où vous serez amené à être en contact direct avec des animaux sauvages ou domestiques, envisagez également de vous faire vacciner contre la rage (en savoir plus).

Nous ne sommes pas des professionnels de la santé, aussi nos conseils ne sauraient se substituer à un avis médical. Il est donc impératif que vous preniez (suffisamment en avance) rendez-vous avec votre médecin pour connaître les précautions à prendre pour que tout se passe bien au cours de votre mission.